Actualités

le lien resterait à prouver !

La maladie parodontale ou parodontite est souvent appelée la sixième complication du diabète. De même, l’existence d’une maladie parodontale est considérée comme un facteur de risque de diabète. Pourtant, une récente étude, dont les résultats ont récemment été publiés dans la revue scientifique Diabetes and Metabolism, pourrait remettre en cause le lien jusqu’ici reconnu entre le diabète et la parodontite.

Parodontite et diabète

Parmi les multiples conséquences du diabète, celles affectant la sphère buccale ne sont pas les plus connues et pourtant elles sont importantes. Les manifestations orales et parodontales du diabète sont en effet nombreuses :

  • Une sécheresse buccale liée à un manque de salive (xérostomie) ;
  • Des brûlures de la langue ;
  • Des douleurs gingivales ;
  • Des lésions dentaires, notamment des caries importantes ;
  • Des abcès parodontaux multiples ou récurrents ;
  • Des œdèmes et une hypertrophie (développement anormal) des gencives inexpliquée ;
  • Une parodontite évolutive.

La parodontite, encore appelée la maladie parodontale, est une infection chronique des gencives, qui se développe en plusieurs stades :

  1. Une gingivite, inflammation des gencives, avec des dépôts bactériens et du tartre.
  2. La maladie parodontale en elle-même, qui aboutit à la formation d’abcès et à la perte d’une ou plusieurs dents.

Jusque-là, le diabète était reconnu comme un facteur de risque important de parodontite. Chez les diabétiques, les parodontites sont plus fréquentes, plus graves et plus étendues. La sévérité de l’atteinte est fonction de l’âge du patient, de la durée du diabète et du contrôle de la maladie. Parallèlement, l’état parodontal peut influencer la régulation de la glycémie, en augmentant l’inflammation par la production de substances pro-inflammatoires.

Diabète et santé bucco-dentaire

Les études antérieures ayant suggéré un lien entre diabète et parodontite, des recommandations particulières de santé bucco-dentaires ont été formulées pour les diabétiques, que le diabète soit de type 1 ou de type 2. Une hygiène dentaire rigoureuse est préconisée, de même que des rendez-vous réguliers chez le dentiste, afin de dépister précocement toute atteinte des gencives.

À savoir ! Le diabète ne constitue pas une contre-indication à la pose d’un implant, à condition que la maladie soit bien contrôlée.

Une étude de 1997 avait mis en évidence que chez les diabétiques de type 2, le traitement non chirurgical de la parodontite permettait à 3 mois de diminuer de 10 % l’hémoglobine glyquée (HbA1c, marqueur de l’équilibre glycémique sur les 3 derniers mois, utilisé pour évaluer le contrôle du diabète). Cependant, cet effet bénéfique ne semblait pas se prolonger dans le temps.

D’autres études, menées chez des diabétiques de type 1, n’avaient pas montré d’effet significatif d’un traitement parodontal sur la glycémie.

Les traitements classiques de la parodontite semblent efficaces chez les diabétiques de type 1 ou 2, à court et à long terme. En revanche, si le diabète est mal contrôlé, les récurrences de parodontite sont plus fréquentes.

Un lien pourtant pas si évident

Pour mieux comprendre le lien précis entre parodontite et diabète, des chercheurs ont mené une étude prospective sur 2 047 personnes, âgées de 20 à 81 ans, sur une période de 11,1 années. Différents critères ont été pris en compte, tels que l’âge, le sexe, les caractéristiques sociales, le statut tabagique, l’obésité abdominale, l’activité physique et l’état de santé général.

Les résultats de l’étude suggèrent que la présence d’une parodontite n’influence pas significativement le développement d’un diabète ou l’évolution de l’hémoglobine glyquée à long terme. Ces données viennent contredire les études antérieures, qui avaient conclu à une association entre la parodontite et l’incidence ou l’évolution du diabète.

Selon les auteurs, des études à plus grande échelle sont désormais nécessaires pour clarifier l’existence ou non d’un lien entre parodontite et diabète. Dans tous les cas, la prévention bucco-dentaire reste importante pour tous les diabétiques !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Periodontal disease and incident type 2 diabetes: results from the First National Health and Nutrition Examination Survey and its epidemiologic follow-up study. Demmer, R.T. and al. 2008. Diabetes Care 31:1373–9.
– Periodontal status and A1C change: longitudinal results from the Study of Health in Pomerania (SHIP). Demmer, R.T. and al. 2010. Diabetes Care 33:1037–43.
– Maladie parodontale et diabète. Société Française de Parodontologie et d’Implantologie Orale de Paris. Mis à jour le 25 septembre 2012.
– Association between periodontitis needing surgical treatment and subsequent diabetes risk: a population-based cohort study. Lin, S.Y. and al. 2014. J Periodontol 85:779 – 86.
– Self-reported periodontitis and incident type 2 diabetes among male workers from a 5 – year follow-up to MY Health Up Study. Miyawaki, A. and al. 2016. PLoS One 11:e0153464.
– Does periodontitis affect diabetes incidence and haemoglobin A1c change? An 11- year follow-up study. Kebede, T.G. and al. 2017. Diabetes Metab. DOI

Estelle B.

Pharmacienne

Spécialiste de l’information médicale et de l’éducation thérapeutique du patient.

Passionnée par les domaines de la santé et de l’environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Source

Afficher plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close