Actualités

Antioxydants : quel rôle dans le diabète de type 2 ?!

Partout sont vantés les mérites des aliments naturellement riches en antioxydants. Bénéfiques pour la santé, ces substances pourraient jouer un rôle important dans le diabète de type 2. Au-delà de l’effet de chaque antioxydant pris séparément, une récente étude montre qu’une alimentation riche en antioxydants variés pourrait permettre de réduire significativement le risque de développer un diabète de type 2.

Antioxydants naturels et santé

Les oxydants naturellement présents dans les fruits et les légumes frais seraient bénéfiques pour la santé. Mais quel est leur rôle exact ? Les antioxydants permettent de lutter contre le stress oxydatif générateur de radicaux libres dans l’organisme. Ces radicaux libres sont le plus souvent des dérivés actifs de l’oxygène, capables d’entraîner dans les cellules :

  • L’inactivation de certaines enzymes ;
  • L’altération de l’ADN ;
  • L’oxydation des lipides sanguins ;
  • Des anomalies cellulaires.

Les antioxydants sont capables de neutraliser les radicaux libres circulant dans l’organisme et ainsi de lutter contre le stress oxydatif. Ce stress est notamment à l’origine de la plupart des processus inflammatoires associés à de nombreuses pathologies chroniques.

À savoir ! Il existe également des antioxydants chimiques, qui sont ajoutés aux aliments préparés pour prévenir la dégradation par oxydation des aliments.

Parmi les antioxydants naturels les plus connus, il est possible de citer :

  • La vitamine E ou tocophérol ;
  • La vitamine C ou acide ascorbique ;
  • Le béta-carotène et les caroténoïdes ;
  • Les polyphénols des plantes.

De nombreuses études ont mis en évidence l’intérêt des antioxydants présents dans l’alimentation, notamment dans la protection contre certains cancers et les maladies cardiovasculaires.

L’intérêt de la vitamine E et des tocophérols

Dans le cas du diabète de type 2, les facteurs de risque les plus souvent évoqués sont l’obésité et la sédentarité. Mais plusieurs études ont suggéré l’intervention d’un autre facteur : l’apport alimentaire en antioxydants.

Quel rôle jouent les antioxydants dans le développement du diabète ? Les chercheurs ont avancé une hypothèse selon laquelle le stress oxydatif pourrait augmenter la résistance à l’insuline et/ou altérer la sécrétion d’insuline, ce qui contribuerait au développement d’un diabète de type 2. Les antioxydants, en limitant le stress oxydatif, pourraient ainsi prévenir la maladie diabétique.

Plusieurs études, menées sur certains antioxydants étudiés séparément, ont abouti à des données contradictoires sur le lien entre oxydants et diabète de type 2.

Dans une étude finlandaise publiée en 2004, les apports en plusieurs antioxydants différents ont été étudiés simultanément. Après une longue période de suivi de 23 ans, les chercheurs ont montré que les apports en vitamine E et en divers tocophérols étaient associés à une réduction significative du diabète. A l’inverse, la vitamine C et le béta-carotène étaient sans effet sur le développement de la maladie.

Une alimentation riche en fruits et légumes pleine d’antioxydants

Plus récemment à la fin de l’année 2017, des chercheurs français a montré qu’une alimentation riche en antioxydants naturels était associé à un risque réduit de diabète de type 2. Jusque-là, les études portaient uniquement sur le lien entre la consommation de certains antioxydants et le risque de diabète. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont considéré l’apport alimentaire global en antioxydants, mesuré par la capacité antioxydante totale de l’alimentation.

Leurs travaux ont porté sur les données de 64 223 femmes françaises, âgées de 40 à 65 ans et suivies entre 1993 et 2008. Au moment de leur inclusion dans l’étude, elles étaient toutes indemnes de maladie diabétique ou de maladie cardiovasculaire. La capacité antioxydante totale de leur alimentation a été déterminée grâce à une base de données italienne indiquant le pouvoir antioxydant de nombreux aliments.

Les résultats ont montré que le risque de diabète diminuait d’autant plus que la consommation en antioxydants était importante, jusqu’à un certain seuil au-delà duquel le risque ne diminuait plus. Ainsi, les femmes les plus consommatrices d’antioxydants avaient un risque de diabète de type 2 réduit de 27 % par rapport aux femmes les moins consommatrices d’antioxydants.

Les aliments qui contribuent le plus à augmenter la capacité antioxydante de l’alimentation étaient :

  • Les fruits et les légumes ;
  • Le thé ;
  • Le vin rouge consommé en quantités modérées.

Le café avait été exclu de l’étude, car il a déjà été associé à un risque réduit de diabète de type 2.

Reste désormais pour les chercheurs à comprendre comment les antioxydants agissent pour réduire le risque de diabète, notamment au niveau de la sensibilité des cellules à l’insuline. D’ici là, ces travaux apportent une nouvelle preuve de l’intérêt d’une alimentation variée et riche en fruits et légumes frais.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Des antioxydants contre le diabète ? Association Belge du Diabète. Août-Septembre 2004.
– Dietary Antioxydant Intake and Risk of Type 2 Diabetes. Montonen, J. and al. 2004. Diabetes Care 27:362-366.
– De l’utilité des antioxydants. Terre Vivante. Consulté le 22 mai 2018.
– La consommation d’antioxydants : bénéfique contre le diabète de type 2 ? Communiqué de Presse. INSERM. 10 novembre 2017

Estelle B.

Pharmacienne

Spécialiste de l’information médicale et de l’éducation thérapeutique du patient.

Passionnée par les domaines de la santé et de l’environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Source

Afficher plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close