Actualités

Diabète : traiter la parodontite présente plus d’un avantage !

Quel point commun entre le diabète de type 2 et la parodontite, une maladie des gencives ? En apparence, aucun ! Et pourtant, un nombre croissant d’études scientifiques conclut à l’intérêt de traiter la parodontite pour améliorer le contrôle du diabète. C’est également la conclusion d’une nouvelle étude britannique, dont les résultats viennent d’être publiés dans la revue scientifique The Lancet Diabetes and Endocrinology.

Diabète de type 2 et parodontite

Le lien entre santé bucco-dentaire et diabète de type 2 est de plus en plus mis en avant par les chercheurs. Des études scientifiques ont montré que les diabétiques de type 2 présentent souvent une pathologie gingivale, la parodontite. De plus, une revue de littérature a mis en évidence en 2015 que le traitement médicale de cette atteinte parodontale était bénéfique sur le bilan métabolique des patients diabétiques.

Pour mieux comprendre le lien entre parodontite et diabète de type 2, des chercheurs britanniques ont mené un essai clinique randomisé sur 264 personnes diabétiques de type 2 et présentant une parodontite modérée à sévère. Suivis sur une période de douze mois, les participants possédaient au moins 15 dents à leur inclusion dans l’étude et prenaient des médicaments antidiabétiques.

Les participants ont été aléatoirement répartis en deux groupes :

  • 133 patients ont reçu un traitement intensif des gencives (détartrage sous-gingival et traitement chirurgical parodontal) ;
  • 131 patients ont bénéficié de la prise en charge classique de la parodontite, à savoir un détartrage supra-gingival et un polissage des dents.

Un meilleur contrôle glycémique, mais pas seulement

Au terme de l’étude, l’hémoglobine glyquée (HbA1c, marqueur de l’équilibre glycémique sur les trois derniers mois) des patients du groupe « traitement intensif » était en moyenne inférieure de 0,6 % par rapport à celle des patients du groupe contrôle. Selon les chercheurs, l’amélioration du contrôle glycémique grâce au traitement intensif de la parodontite est comparable à celle obtenue en prescrivant un médicament hypoglycémiant supplémentaire.

Parallèlement à la baisse de l’HbA1c, le traitement intensif de la parodontite, par rapport à la prise en charge classique, apporte plusieurs avantages :

  • Une baisse de la glycémie à jeun ;
  • Une amélioration de la fonction rénale (baisse de la créatinine) ;
  • Une réduction du risque cardiovasculaire à 10 ans ;
  • Une réduction de l’état inflammatoire systémique ;
  • Une amélioration de la qualité de vie.

Cette étude britannique est la première à relier un traitement intensif d’une pathologie gingivale avec le contrôle glycémique, les fonctions rénales et vasculaires et l’inflammation systémique. Des études complémentaires sont désormais nécessaires pour mieux comprendre les effets de la santé bucco-dentaire sur le diabète de type 2 et la santé en général.

Un meilleur remboursement des soins bucco-dentaires

Les résultats de cette nouvelle étude britannique démontrent l’importance d’un suivi bucco-dentaire régulier chez les diabétiques de type 2. Un suivi qui devrait être facilité en France, grâce à une nouvelle mesure qui entrera en vigueur au mois d’avril 2019.

En effet, le bilan parodontal et les soins associés seront, à compter d’avril 2019, remboursés par l’Assurance Maladie pour les diabétiques de type 2. Ainsi, tout patient pour lequel une pathologie parodontale sera détectée au cours de la visite annuelle de contrôle pourra bénéficier de la prise en charge de :

  • Un bilan parodontal pour évaluer l’intensité et la sévérité de l’atteinte gingivale ;
  • Des soins parodontaux adaptés.

Une telle mesure devrait permettre une meilleure prise en charge des problèmes gingivaux chez les diabétiques, et donc contribuer à un meilleur équilibre glycémique et à une réduction des risques de complications du diabète, grâce à une meilleure santé bucco-dentaire.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

Estelle B.

Pharmacienne

Spécialiste de l’information médicale et de l’éducation thérapeutique du patient.

Passionnée par les domaines de la santé et de l’environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Source

Afficher plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close