Actualités

Le champion du diabète Novo Nordisk réduit ses effectifs

Confronté à la concurrence et aux baisses de prix sur l’insuline, le champion mondial du diabète Novo Nordisk va supprimer 1000 emplois.

Après quinze années de développement spectaculaire, Novo Nordisk, leader mondial du diabète, est fragilisé. Le laboratoire danois, dont le chiffre d’affaires 2015 s’élève à 14,5 milliards d’euros, ce qui en fait le numéro quinze de la pharma mondiale, a annoncé jeudi qu’il allait supprimer 1000 postes, soit 2,4% de ses effectifs. En août, Novo Nordisk avait revu à la baisse ses perspectives financières. Le laboratoire danois est extrêmement rentable depuis des années et sa marge nette au premier semestre a atteint 35,5%. Mais, il a abaissé cet été à 10%, contre 20% les années précédentes, les perspectives de progression de son bénéfice opérationnel.

Le groupe danois est confronté à une concurrence de plus en plus rude, en particulier aux États-Unis, le premier marché de la santé, qui compte 30 millions de diabétiques. Les assureurs santé imposent à Novo Nordisk, comme au Lantus, l’insuline vedette de Sanofi, des baisses de prix importantes. En 2017, la situation devrait se tendre, avec l’arrivée des biosimilaires, les concurrents bon marché des médicaments issus des biotechnologies.

Le pari de la spécialisation

Créé en 1923 par un couple de médecins dont l’un était diabétique, contrôlé aujourd’hui par une fondation, Novo Nordisk s’est lancé avec l’insuline, un remède miracle pour soigner le diabète tout juste découvert par des Canadiens. Le laboratoire danois est resté concentré sur cette pathologie, en forte expansion, jouant parfois les pionniers. Il est ainsi le premier, avec l’américain Lilly, à avoir lancé le stylo à insuline, permettant aux patients de s’injecter eux-mêmes leur traitement.

Désigné en novembre dernier patron d’entreprise cotée le plus performant au monde par la Harvard Business Review, Lars Rebien Sørensen a fait de la spécialisation de son groupe, à l’opposé de la diversification et des rachats pratiqués par les autres laboratoires, une force. Novo Nordisk est devenu le premier producteur mondial d’insuline, devant Sanofi, avec 46% de part de marché. Toutefois, il doit désormais préparer l’avenir avec d’autres produits. Novo Nordisk a besoin de réduire ses coûts pour «donner la priorité aux investissements dans les lancements de produits clés qui apporteront une innovation aux patients et tireront notre croissance future», a expliqué Lars Rebien Sørensen, qui prendra sa retraite en décembre après quinze années à la tête du laboratoire.

!function (f, b, e, v, n, t, s)
if (f.fbq)return;
n = f.fbq = function ()
n.callMethod ? n.callMethod.apply(n, arguments) : n.queue.push(arguments)
;
if (!f._fbq)f._fbq = n;
n.push = n;
n.loaded = !0;
n.version = ‘2.0’;
n.queue = [];
t = b.createElement(e);
t.async = !0;
t.src = v;
s = b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t, s)
(window, document, ‘script’, ‘//connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘356024307906577’);
fbq(‘track’, “PageView”);

Source

Afficher plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close